Démarrer son entreprise ou travailler dans une entreprise en démarrage

Écrit par Essam Aboukoube, un diplômé d’eHub et un contributeur invité

Le début de mon parcours entrepreneurial

Au milieu de l’année 2019, j’ai fondé une entreprise visant à fournir aux parents des services de tutorat adaptés à leurs besoins en moins de 24 heures. À l’automne 2019, nous avons élargi notre clientèle et étoffé notre offre en proposant des services de tutorat dans plusieurs matières partout à Ottawa. Notre revenu était constant jusqu’au début de la pandémie de COVID-19, moment où la plupart des écoles ont décidé d’interrompre leurs activités. Bon nombre de parents n’avaient dès lors plus eu besoin de nos services, ou ne voulaient plus en assumer le coût, d’autant plus que les rencontres en personne étaient impossibles et que le tutorat en ligne n’était absolument pas envisageable dans de nombreux cas.

Au cours de l’été 2020, nous avons réorienté nos activités et commencé à offrir des ateliers de codage de deux semaines destinés aux enfants et aux jeunes de 10 à 17 ans. Notre ratio s’élevait à un enseignant ou une enseignante pour sept élèves, et nous avons organisé ainsi plusieurs cohortes de plus de 30 élèves. Pendant ces deux semaines, les élèves ont appris les notions de base de la programmation afin de préparer une jolie présentation visuelle à l’aide du langage de programmation Python.

Une nouvelle occasion se profile à l’horizon

Pendant la création de Tutorhall, mon réseautage constant avec d’autres membres de la communauté entrepreneuriale m’a permis de bâtir de nouvelles relations et d’apprendre de mes pairs. C’est dans le cadre de ma participation au programme Garage Démarrage en 2020 que j’ai assisté à un atelier sur la vente organisé par Kailin Noivo, cofondateur et directeur du financement de Noibu. Après l’atelier, j’ai communiqué avec Kailin sur LinkedIn et quelques semaines plus tard, nous nous sommes parlé au téléphone. Son approche très directe et très pertinente m’a séduit : il comprend vraiment les sacrifices qu’il faut faire pour réussir.

Au cours des mois qui ont suivi, nous avons multiplié les conversations téléphoniques et Kailin est devenu mon mentor. Au milieu de l’année 2021, je suis devenu représentant de l’expansion commerciale au sein de l’équipe de ventes de Noibu.

Quand on se lance en affaires, on explore de nombreuses tâches, et on se rend vite compte de ce qui nous passionne vraiment. En ce qui me concerne, j’aime particulièrement la communication avec la clientèle et la vente, et je connais bien l’importance du réseautage. Je crois sincèrement que c’est ce qui m’a aidé à intégrer Noibu. Il est important d’entrer en contact avec des gens parce qu’on ne sait jamais quand et dans quelle mesure ces relations peuvent être utiles. Compte tenu de mon engouement pour la vente, j’ai passé beaucoup de temps à perfectionner cette compétence dans mon entreprise, ce qui a fait de moi un employé très performant au sein de ma nouvelle équipe.

Le bilan actuel de mon expérience

Travailler dans une entreprise en démarrage est l’une des meilleures façons de commencer un parcours entrepreneurial et j’ai beaucoup appris de cette expérience :

  • J’ai vite compris comment lancer une entreprise et la faire grandir, et j’ai personnellement vécu les inconvénients qui accompagnent la croissance.
  • J’ai approfondi mes connaissances sur les technologies de ventes, sur la façon dont les outils se combinent pour créer un processus fluide (p. ex. Apollo → Salesforce → Salesloft, etc.), et plus important encore, sur la manière de créer un processus de vente reproductible.
  • J’ai également appris comment les différents services fonctionnent indépendamment, et comment ils se combinent pour créer une mécanique bien rodée. Par exemple, le service d’ingénierie d’une entreprise conçoit des fonctionnalités qui aideront l’équipe de vente à remporter plus de contrats, ce qui permettra à l’équipe du service de fidéliser la clientèle en lui faisant voir une valeur ajoutée à long terme.

Principaux points à retenir pour ceux et celles qui aspirent à l’entrepreneuriat

Voici quelques éléments à prendre en considération avant de lancer votre propre entreprise :

  • N’allez pas trop vite en affaires. Avant de penser à trouver des partenaires, à lever des fonds et à « changer le monde », commencez par réfléchir à ce qui vous passionne, puis mettez le doigt sur un problème auquel vous souhaiteriez trouver une solution.
  • Déterminez ensuite quelle sera votre clientèle cible potentielle, et allez à sa rencontre sans même mentionner un quelconque produit ou une quelconque idée.
  • Après avoir parlé à suffisamment de personnes, mettez au point un produit minimum viable de la manière la plus simple possible, vendez-le, et vérifiez si les gens sont prêts à payer pour l’obtenir. Voilà la meilleure façon de valider un modèle d’affaires.

Un conseil supplémentaire :

Il est également extrêmement important de définir sa vision et sa mission, de se fixer des objectifs à court et à long terme et de suivre les chiffres. On néglige souvent ces aspects lorsqu’on crée sa première entreprise, mais il est pratiquement impossible d’améliorer ce qu’on n’arrive pas mesurer. La vision aidera vraiment tout le monde (vous y compris) à harmoniser les efforts pour éviter que l’entreprise parte dans toutes sortes de directions, les gens étant facilement attirés par des promesses de gain (je sais de quoi je parle).

Ça vous inspire? Le programme Garage Démarrage du Carrefour de l’entrepreneuriat vise à accompagner les entrepreneures et entrepreneurs à tous les niveaux. Trouvez votre place!

--

--

--

L’incontournable pour tout ce qui se trame en #entrepreneuriat à 𝘂𝗢𝘁𝘁𝗮𝘄𝗮 |🚀| 𝘂𝗢𝘁𝘁𝗮𝘄𝗮’s go-to destination for all things #entrepreneur

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
eHub uOttawa

eHub uOttawa

L’incontournable pour tout ce qui se trame en #entrepreneuriat à 𝘂𝗢𝘁𝘁𝗮𝘄𝗮 |🚀| 𝘂𝗢𝘁𝘁𝗮𝘄𝗮’s go-to destination for all things #entrepreneur

More from Medium

Russia @ War for Human Capital — Part 2

Is “Learning Loss” Real or a Function of America’s Need for Speed?

Weekly newsletter of Pascal Bornet — Issue #72

WHAT IS KAİRA NETWORK?

Via Kaira Networks Twitter