Jour de la Terre : créer un monde meilleur pour nos générations futures

Écrit par Chelsey Brassard, Assistante de marketing

En ce Jour de la Terre, nous rendons hommage aux Premières nations, aux Métis et aux Inuits qui sont les gardiens traditionnels de cette terre, l’île de la Tortue. Nous reconnaissons leur relation de longue date avec ce territoire, qui n’a pas encore été cédé. Nous reconnaissons les gardiens du savoir traditionnel, jeunes et vieux. Et nous rendons hommage à leurs courageux aînés: passés, présents et futurs.

Aujourd’hui, nous mettons en lumière les membres de la communauté de l’Université d’Ottawa qui utilisent les valeurs indigènes et la durabilité pour redonner à la Terre Mère dans leur parcours entrepreneurial. Nous voulons faire connaître leurs entreprises et inspirer d’autres personnes à suivre leurs traces afin de créer un monde meilleur pour les générations futures.

*Les entreprises sont classées par ordre alphabétique, suivi du nom du membre de la communauté de l’Université d’Ottawa (diplômé(e), club, groupe, employé(e) ou étudiant(e).

Growcer

Cultiver des aliments pour les communautés autochtones dans des boîtes de transport.

Alida Burke and Corey Ellis, diplômés uOttawa

Growcer a été fondée par les étudiants Alida Burke et Corey Ellis pendant leurs études à l’Université d’Ottawa. L’entreprise construit des systèmes spécialisés de culture hydroponique dans des conteneurs d’expédition pour aider les communautés à cultiver des aliments localement. Au cours des cinq dernières années, l’entreprise a travaillé en étroite collaboration avec des communautés de tout le Canada, où qu’elles se trouvent, afin de déterminer collectivement comment cultiver des aliments localement. Ils ont même déployé leur technologie dans le cercle arctique, à une température inférieure à -50 °C ! Growcer fournit les outils et les technologies nécessaires à la communauté, tout en soutenant le processus par des conseils d’experts. Ils changent les modes de vie et les habitudes alimentaires des gens, dans l’espoir de fournir les aliments frais dont la communauté a besoin.

Hempergy

Utiliser le chanvre à des fins de construction, cosmétiques et textiles.

Zaffia Laplante, diplômée uOttawa

Zaffia Laplante est une femme métisse, cultivatrice de chanvre agréée au Canada et fondatrice de Hempergy, une initiative visant à utiliser le chanvre dans davantage de matériaux à usage non alimentaire. Hempergy travaille actuellement avec des partenaires qui ont mis au point une machine permettant de décortiquer les tiges de chanvre pour en faire des matières premières, et cherche à commercialiser l’utilisation de cette machine pour la rendre accessible aux agriculteurs de la région. Hempergy en est encore au stade de la recherche et recherche des fonds afin d’acheter des matières premières, de décortiquer les tiges, de tester les formules d’emballage et de travailler avec des partenaires industriels avant de commercialiser et de distribuer des produits durables.

HerBraids

Sensibiliser et contribuer à faire de l’eau potable propre dans les communautés des Premières nations une réalité, un bijou à la fois.

Sunshine Tenasco, diplômée uOttawa

Sunshine Tenasco est une mère de quatre enfants des Premières nations de Kitigan Zibi Anishinaabe. Elle est une entrepreneure sociale qui a lancé HerBraids, une entreprise qui sensibilise les communautés des Premières nations à la question de l’eau potable par le biais de pendentifs, d’ateliers et de livres pour enfants. Sunshine est également l’auteure de Nibi’s Water Song, un livre sur une jeune fille nommée Nibi, le mot Anishinaabemowin pour eau. Dans le livre, Nibi est à la recherche d’eau propre à boire. Sa détermination joyeuse à trouver de l’eau est porteuse d’un message optimiste sur la nécessité de travailler ensemble pour apporter des changements.

Moontime Sisters

Envoyer des produits sanitaires aux communautés autochtones.

Présidentes du club: Khadija Aliyeva and Hiba Zafar, uOttawa Students

Le Moon Time Sisters est une organisation dirigée par des bénévoles qui a vu le jour en mars 2017. En tant que projet faisant partie de True North Aid, elles s’associent à plus de 30 communautés autochtones du Nord en Ontario, au Québec, au Nunavut et dans les Territoires du Nord-Ouest pour fournir aux personnes qui ont leurs règles des produits menstruels gratuits. Moon Time Sisters Ontario travaille avec chaque communauté autochtone pour s’assurer que ces produits sont accessibles à tous les membres de la communauté. Tous les articles sont collectés par l’intermédiaire de divers groupes en Ontario, dont un ici à l’Université d’Ottawa. Le Moon Time Sisters Club sur le campus organise des collectes et des collectes de fonds pour envoyer tous les articles liés au Moon Time tels que des serviettes, des tampons, des serviettes en tissu, des coupes menstruelles et des analgésiques naturels. Depuis sa création à l’automne 2021, le club a collecté plus de 3600 produits individuels.

Project Nibi

Créer un moyen durable de s’attaquer à la crise de l’eau qui affecte les communautés autochtones.

Leaders du groupe étudiant: Michelle Wronski, Amanda Featherstone, Arthik Sundralingam, Alexandra Whiteduck and Summer Wabasse, uOttawa Students

Le projet Nibi est une entreprise sociale dirigée par des étudiants, dont l’objectif est d’étudier et de créer un moyen durable de résoudre la crise de l’eau qui touche les communautés autochtones du Canada. Nibi travaille avec les communautés pour tester leur eau, identifier des solutions de purification et créer des ateliers pour permettre aux membres de la communauté de contrôler et de s’approprier leur eau potable. Le groupe cherche à faire venir de nouveaux intervenants et partenaires pour parler de la crise, à déployer des ateliers dans les écoles secondaires pour accroître la visibilité et les missions de bénévolat, et à s’associer au programme de mentorat de la faculté d’ingénierie pour les jeunes autochtones. Project Nibi organise également un gala annuel Black-Tie à l’automne pour présenter son travail, mettre en avant les artistes indigènes et, au final, collecter des fonds pour les communautés indigènes.

Running Water Activity Book

Engaging and Educating People in Water Conservation in an Interactive Way

Rae Landriau, uOttawa Alum

Running Water est un livre réalisé en partenariat avec le programme Ocean Bridge d’Ocean Wise. Ce livre d’activités intègre les connaissances traditionnelles, le travail des guerriers de l’eau indigènes et la science occidentale. Running Water a été conçu à Ottawa, en Ontario, par Rae Landriau, qui se trouve sur un territoire algonquin anishinaabe non cédé. Les objectifs de Rae en créant ce livre étaient les suivants : inciter les gens à conserver l’eau de manière interactive ; éduquer et guider les autres dans leur apprentissage des systèmes d’eau et de leur rôle dans leur protection ; et sensibiliser aux discussions sur d’autres problèmes liés à l’eau, comme la pollution plastique, la pollution chimique et le changement climatique. Demandez une copie numérique ici.

*Cet article a été publié dans le cadre du Jour de la Terre 2022.

--

--

--

L’incontournable pour tout ce qui se trame en #entrepreneuriat à 𝘂𝗢𝘁𝘁𝗮𝘄𝗮 |🚀| 𝘂𝗢𝘁𝘁𝗮𝘄𝗮’s go-to destination for all things #entrepreneur

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
eHub uOttawa

eHub uOttawa

L’incontournable pour tout ce qui se trame en #entrepreneuriat à 𝘂𝗢𝘁𝘁𝗮𝘄𝗮 |🚀| 𝘂𝗢𝘁𝘁𝗮𝘄𝗮’s go-to destination for all things #entrepreneur

More from Medium

Carding market “BidenCash” disclosed 7.9 million cards

It’s been a minute, Mombasa “001”

Anoop Bishnoi — Reimagining the future during the global Pandemic

Building the Future, Theory U at work: Re-imagining Public Policy Regarding Gender-Based Violence…