La Semaine internationale de la femme avec Anjana Balachandran

Anjana, qui étudie en troisième année au baccalauréat spécialisé en science politique à l’Université d’Ottawa, est la gestionnaire du projet Sprout, une entreprise d’économie sociale qui s’attaque au gaspillage et à l’insécurité alimentaires dans les déserts alimentaires de la région d’Ottawa.

La pandémie a fait naître de nouveaux défis, et beaucoup d’organismes ont dû faire preuve de résilience pour se maintenir à flot. Comment s’est manifestée cette résilience chez vous? Qu’avez-vous fait pour survivre — et réussir?

Excellente question! Les défis ont été nombreux, en effet, mais nous en avons profité pour travailler avec nos partenaires communautaires pour améliorer notre offre de services. Nous nous sommes demandé : « Comment pouvons-nous améliorer les choses autour de nous ». C’est avec cet esprit que Sprout a fait face à ces nouveaux défis. Nous avons aussi pu compter sur Enactus, le Carrefour de l’entrepreneuriat et l’Université d’Ottawa!

L’entrepreneuriat est déjà un défi en soi, alors être une femme entrepreneure est un double défi! Avez-vous fait face à des obstacles supplémentaires en raison de ce statut? Si oui, comment les avez-vous surmontés?

Il est vrai que les femmes doivent composer avec des obstacles que leurs homologues masculins ne rencontrent pas nécessairement dans le domaine de l’entrepreneuriat. Je profite toutefois de la sagesse et des conseils de personnes extraordinaires qui me guident, et qui connaissent bien ma réalité. Faire partie d’une communauté de femmes entrepreneures est aussi un grand atout. J’ai trouvé beaucoup d’appui au féminin dans le groupe Accelerate Her Future. Toutes les femmes qui y participent sont dans le domaine de la technologie ou des affaires, et c’est génial d’avoir une sorte de programme de mentorat pour nous fournir du soutien.

Est-ce que quelqu’un vous a motivées à vous diriger vers l’entrepreneuriat? Par la suite, quelle a été votre source d’inspiration pour créer votre entreprise?

De nombreuses femmes m’ont inspirée! Michelle Obama, Kamila Harris, Christia Freeland… et bien d’autres encore! Ce sont toutes des meneuses qui ont une influence positive dans leur domaine respectif. Leur passion et leur vision contribuent vraiment à transformer le monde. C’est ce pouvoir de transformation qui a aussi inspiré Sprout, dont le but est de combattre l’insécurité alimentaire à Ottawa. En tant qu’entreprise d’économie sociale, Sprout a été créée pour combler un manque sur le marché.

Nous adorons voir une forte représentation de femmes leaders dans la communauté entrepreneuriale. Qu’aimeriez-vous dire à la prochaine génération de femmes qui aspirent à l’entrepreneuriat?

Si je pouvais leur donner un conseil, je leur dirais de se rappeler que la perfection n’existe pas. On peut facilement passer des jours et des jours à fignoler des petits détails, mais tant qu’on ne lance pas notre produit ou service sur le marché, on ne sait pas s’il répond vraiment à un besoin. C’est quelque chose avec quoi j’ai beaucoup de difficulté! Arrêter de chercher la perfection a cependant beaucoup contribué à mon succès, et à celui de Sprout.

*Cette vignette a été publiée dans le cadre de la Semaine internationale de la femme 2022.

--

--

--

L’incontournable pour tout ce qui se trame en #entrepreneuriat à 𝘂𝗢𝘁𝘁𝗮𝘄𝗮 |🚀| 𝘂𝗢𝘁𝘁𝗮𝘄𝗮’s go-to destination for all things #entrepreneur

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
eHub uOttawa

eHub uOttawa

L’incontournable pour tout ce qui se trame en #entrepreneuriat à 𝘂𝗢𝘁𝘁𝗮𝘄𝗮 |🚀| 𝘂𝗢𝘁𝘁𝗮𝘄𝗮’s go-to destination for all things #entrepreneur

More from Medium

WHAT IS A SKELETON? EVOLUTION OF HUMAN SKELETAL SYSTEM

Road Trip to Los Angeles from San Francisco Bay Area

A letter to Ursula

Wed | Blue | Tired